Rénover une assise de chaise encastrée

Vous pouvez rénover une assise encastrée en la sortant de son cadre, en la débarrassant de son vieux revêtement et en la recouvrant d’un nouveau rembourrage et d’un tissu neuf. Vous trouverez tous les matériaux dans les boutiques d’artisanat. Munissez vous également d’une agrafeuse qui vous rendra d’innombrables services.

  1. Retirez l’ancien tissu taché ou usé du siège. En vous guidant sur l’ancienne assise, coupez un morceau de doublure juste assez grand pour recouvrir l’envers de l’assise. Vous l’utiliserez à l’étape 5.
  2. Si l’ancienne assise est aplatie, ajoutez lui du rembourrage. Pour lui donner une forme lisse et arrondie, recouvrez toute la surface avec une mince épaisseur de molleton. Repliez sur l’envers de l’assise et agrafez en place.
  3. Coupez un morceau de doublure assez grand pour recouvrir le dessus et les côtés de l’assise, plus un large rentré.
  4. Centrez l’assise sur le tissu, endroit vers le bas, ramenez et tendez chaque côté du tissu sur le dessous et maintenez le provisoirement avec une agrafe à chaque angle.
  5. Tendez bien le tissu tour à tour sur chaque côté de l’assise et agrafez tous les 2 cm environ. Repliez les angles du tissu et aplatissez les au fer. Pour terminer, cousez le fond de l’assise à points coulés ou agrafez le en place.

Remplacer des sangles usées

  1. Retirez toutes les sangles usées après avoir enlevé toutes les pointes avec un arrache clous. Comptez le nombre de sangles dans les deux sens et mesurez leur longueur pour que vous puissiez estimer le métrage nécessaire.
  2. Commencez par fixer les sangles transversales. Repliez une extrémité de chaque sangle et clouez la sur l’ossature. Tendez la, coupez la en ajoutant 2 cm et repliez l’extrémité. Tendez la sangle et clouez la sur l’autre côté de l’ossature.
  3. Clouez l’extrémité de chaque sangle restante sur l’arrière de l’assise, puis tressez les avec les sangles transversales. Tendez les bien, repliez l’extrémité et clouez pour achever la réparation.

Teinture et vernissage du bois

Lorsque vous aurez parfaitement décapé votre meuble, vous pourrez lui donner diverses finitions pour rehausser la couleur et le veinage du bois, ou simplement le repeindre. Le choix est tout à fait personnel, et dépend beaucoup de la qualité du bois révélé par le décapage Si vous choisissez une finition transparente, il suffit de vernir le bois et peut être de le teinter.

Le bois peut être coloré de plusieurs façons avec de la teinture à bois puis du vernis ; avec du vernis teinté ; en frottant la surface avec des cires colorées, pour un effet subtil mais moins durable.

  1. Lorsque vous aurez neutralisé les effets du décapant selon les instructions du fabricant, poncez la surface du bois avec du papier de verre à grain fin entourant une cale à poncer.
  2. Essuyez la surface avec un tampon de chiffon imbibé de white spirit, pour enlever la poussière due au ponçage et les marques de doigts. Laissez sécher.
  3. Avec une teinture à bois, appliquez la première couche à l’aide d’un tampon de chiffon, en le déplaçant rapidement et en gardant une pression constante, pour éviter les superpositions. Passez une deuxième couche pour obtenir une teinte plus foncée.
  4. Si vous désirez une finition à séchage rapide, sur du bois nu ou teinté, appliquez un vernis acrylique à base aqueuse. Il existe également des vernis teintés, si vous voulez colorer légèrement le bois nu.
  5. Les cires colorées sont faciles à appliquer avec un tampon de tissu et donnent une finition plus douce que le vernis. La finition demande cependant des applications régulières de cire incolore pour garder son aspect neuf.