Poser une corniche

On utilise généralement trois sortes de corniches. La première, la corniche à talon, est formée d’une baguette de placoplâtre composée d’un cour de plâtre aéré inclus entre deux couches de carton résistant. Elle est fixée avec de la colle ou un mastic spécial. La seconde est la corniche moulée, soit en plâtre (version traditionnelle), soit en mousse de plastique (version moderne). Elle vise à imiter les corniches décoratives aux profils très variés qui ornaient autrefois les vieilles demeures. En raison de leur poids, les modèles en plâtre devront être solidement fixés avec des vis.

Pour les corniches en plastique, on pourra se contenter de les maintenir avec de la colle. La troisième sorte de corniche est une moulure en bois aux profils aussi diversifiés que celles en plâtre. Elle est clouée, soit directement au mur, soit à un tasseau ou à une baguette au point de rencontre entre le mur et le plafond.

Outre son aspect décoratif, une corniche sert parfois à camoufler des fissures peu esthétiques. Celles ci apparaissent souvent en raison des changements de température et de l’humidité, ou avec le tassement du bâtiment.

Pose d’une corniche

  1. Maintenez un morceau de corniche d’équerre au point de rencontre mur-plafond. Indiquez sa position sur le mur et le plafond en traçant ses contours.
  2. Décapez les vieux revêtements du mur compris entre les deux lignes. Contre hachez le plâtre peint ou nu pour claveter la surface.
  3. Mélangez la colle en poudre ou utilisez un mélange déjà prêt à l’usage. A l’aide d’un couteau de peintre, étalez la colle au dos de la corniche, sur les bords.
  4. Ajustez le morceau de corniche en place et maintenez le si nécessaire avec des clous. Une fois la colle sèche, retirez les clous.
  5. Ajustez la pièce d’angle adjacente. La section suivante comporte un angle sortant. Mesurez et coupez l’onglet avec précision avant d’ajuster le morceau de corniche.
  6. Complétez l’angle sortant avec un autre morceau de corniche, en assemblant les extrémités. Assurez vous que la section s’emboîte entre ses contours.
  7. Bouchez les joints aux angles rentrants et sortants avec un reboucheur, appliqué avec un couteau à mastiquer. Passez délicatement au papier de verre une fois que le reboucheur est sec.
  8. Avant que la colle ne sèche, passez une éponge humide pour retirer les excès sur le mur et le plafond et lissez les joints.

Coupe d’une corniche

  1. À l’aide d’une boîte à onglet pour maintenir la corniche et d’une scie à dos, pratiquez des coupes précises à 45° pour l’assemblage des angles.
  2. Certains fabricants fournissent un gabarit permettant de délimiter avec précision les coupes à 450 des angles rentrants et sortants.
  3. Pour compléter un mur avec des chutes, indiquez directement la longueur nécessaire sur le morceau de corniche, tracez une ligne au crayon et coupez.