Déposer les anciens revêtements muraux

Autrefois, quand on ne disposait que de papier peint ordinaire, il était courant de poser le papier mural sur un revêtement existant, trois ou quatre épaisseurs pouvant ainsi s’accumuler. Ceci n’est plus de mise aujourd’hui et il est toujours préférable de retirer tous les anciens revêtements avant d’en poser un nouveau. Même si ces anciens papiers muraux paraissent en bon état, l’encollage risque de les décoller du mur, en créant des bulles impossibles à dissimuler. Cette règle s’applique également au papier support laissé par un papier vinylique. Vous n’avez aucune garantie que ce papier support adhère parfaitement au mur et le résultat risque d’être très médiocre.

Lorsque la pièce est vide et que vous avez protégé le sol et les meubles avec de vieux draps, vous devez identifier le type de revêtement à déposer. Un papier peint ordinaire absorbera immédiatement l’eau que vous projetez dessus par exemple. Pour distinguer les papiers lavables des vinyles, soulevez un angle et essayez d’arracher le papier sec. La couche plastique imprimée du papier vinyle s’arrache à sec contrairement à la surface du papier lavable. Pour un tissu sur support papier, il est souvent possible d’arracher le tissu de son support. Essayez de procéder de cette façon avant de vous lancer dans une méthode plus compliquée.