Choisir des fleurs

Choisir des fleurs, qu’il s’agisse d’une fleur unique pour la table de la cuisine ou d’un bouquet plus sophistiqué, doit avant tout être un plaisir.

Choisissez les pour leur parfum, leur couleur, leur forme, mais surtout parce qu’elles vous parient. Votre décision doit être une réaction émotionnelle.

Choisissez les parce que vous les aimez, parce que le bleu profond des delphiniums vous réjouit le cour, parce que la fragrance d’un rose ancienne le fait battre plus vite.

Ne jetez pas une fleur imparfaite : une seule rose, même abîmée par la pluie, tachée de points dorés et bruns, reste toujours d’une grande beauté. Placée dans un verre à bord doré et aux couleurs chatoyantes qui la mettent en valeur, elle s’avérera très décorative.

L’équilibre

Dimension, proportion et couleur participent à l’équilibre visuel d’une composition florale, associées à un pôle d’attraction à l’intérieur même du bouquet, pôle d’attraction qui doit former le cour de la composition et duquel semble découler tout l’ensemble. L’emplacement de ce pôle peut varier, mais il se trouve généralement vers le milieu, où vous devez concentrer les couleurs et les formes les plus vives, les teintes plus claires se trouvant sur le pourtour.

Un arrangement floral se construit toujours en trois dimensions. N’oubliez pas qu’il présente une face avant, des côtés et une face arrière, règle facile à appliquer quand le bouquet est isolé sur un support, mais souvent négligée quand il s’appuie sur un mur. Même si l’arrière est plat, le bouquet doit avoir de la profondeur pour produire un impact. En le construisant autour et derrière le point central, vous obtiendrez de la profondeur et du volume.

L’échelle et la proportion

L’échelle est importante. Les différentes fleurs qui entrent dans la composition ne doivent pas être disproportionnées les unes par rapport aux autres. Il serait difficile, par exemple, d’associer des amaryllis avec du muguet.

Le feuillage doit également être proportionné aux fleurs, la composition au vase et l’ensemble à la pièce où il se trouve. Un arrangement floral décorant une grande salle dans un bâtiment public se doit d’être majestueux pour qu’on le remarque ; mais sur une table de nuit, un seul bouton de rose dans un soliflore suffit.

La proportion est la relation entre la largeur, la hauteur et la profondeur d’une composition florale, le tout régi par quelques règles essentielles :

Si les fleurs ont de longues tiges, comme les lis, le vase doit faire environ le tiers de la hauteur des fleurs.

Le point central d’un petit bouquet de corsage doit se trouver à environ un tiers de la hauteur totale.

Dans un bouquet noué par un lien, la longueur des tiges sous le lien doit être environ un tiers de la hauteur totale du bouquet.

Pour un bouquet de mariée retombant, le point central doit être à environ un tiers de la hauteur totale, à partir du bas.

Pour un bouquet vu de tous les côtés, le point central doit être environ aux deux tiers de la hauteur totale, à partir du haut.

La couleur

Les harmonies de coureurs étant essentielles à la réussite d’un arrangement floral, il est bon de se rappeler un certain nombre de règles avant d’adopter une palette de couleurs.

Bien que l’approche de la couleur soit plus ou moins instinctive, il peut être utile d’en connaître la théorie. Rouge, bleu, jaune sont les teintes de base d’où découlent toutes les autres. Rouge, orange et jaune sont des couleurs chaudes et excitantes ; vert, bleu et violet sont des teintes froides et calmantes.

De façon générale, plus une couleur est claire, vive et chaude, plus elle domine. Le blanc (qui est l’absence de couleur) est également dominant dans un bouquet. D’un autre côté, plus la couleur est foncée et froide, plus elle va disparaître dans la composition. Ces règles sont importantes pour créer de grands bouquets destinés à être vus de loin, dans lesquels des nuances douces, de bleu et de violet entre autres, peuvent se perdre totalement. On obtient généralement un bon équilibre visuel en plaçant les fleurs aux couleurs vives vers le centre du bouquet, et les teintes claires et subtiles sur le pourtour.

Armé de cette connaissance de base de la théorie des couleurs, vous pouvez choisir votre palette. Les mélanges éprouvés, crème et blanc ou rose et mauve par exemple, sont toujours jolis mais pourquoi ne pas essayer orange et violet, jaune et bleu, et même rose et jaune, pour ajouter une nouvelle dimension à vos compositions florales.