Brosses, rouleaux et tampons

Les brosses, outils très souples à l’emploi, sont les plus utilisées pour appliquer la peinture. Choisissez les largeurs de brosse en fonction de la surface à peindre. Pour couvrir les petits bois sur une fenêtre ou les moulures étroites d’une porte, utilisez le modèle le plus petit. La brosse à rechampir, qui a son extrémité la plus bombée, est également adaptée aux encadrements des vitres de fenêtres. Des brosses plus larges serviront pour les grandes surfaces.

Tapotez une brosse neuve avant usage contre votre main pour la débarrasser des poils détachés du manche. Après utilisation, lavez soigneusement les brosses pour en éliminer poussière et résidus de peinture. Laissez les sécher avant de les réutiliser pour appliquer une peinture dite à l’huile.

Les rouleaux servent à couvrir de grandes surfaces, comme les murs et les plafonds, avec une peinture à base d’eau. Optez pour un manchon à peluches courtes pour le plâtre, à peluches moyennes pour les revêtements à reliefs (textile mural, papier floqué, etc.), à longues peluches, enfin, pour les surfaces granuleuses, les crépis rustiques notamment. Les rouleaux, également employés avec de la peinture à l’huile pour les portes planes, ont tendance à créer une texture bien moins lisse, comparé au fini parfait obtenu avec une brosse.

Les rouleaux ne permettent pas de couvrir les angles internes ni ceux situés entre mur et plafond. Peignez les d’abord à la brosse ou au tampon. Ne passez pas les rouleaux trop vite pour éviter les éclaboussures. Prenez le temps de bien les nettoyer. Avec les tampons, prévoyez d’appliquer une couche supplémentaire. La finition sera parfaite, homogène et les risques de traces supprimés.

Préparation de la peinture

  1. Dépoussiérez le couvercle du pot et soulevez le avec un levier large pour ne pas l’endommager. Transvasez un peu de peinture dans un camion (seau à peinture) d’un maniement plus facile.
  2. Lors de l’utilisation d’un vieux pot, retirez les restes de peau de peinture durcie. Filtrez la peinture dans un seau à l’aide d’un bas ou d’un morceau de mousseline pour éliminer poussière et résidus.

Utilisation d’une brosse

  1. Fixez une cordelette en travers du seau. Plongez la brosse dans la peinture sur 1/3 de la longueur des soies ; si elle en est trop imbibée, les coulures seront inévitables tant sur la surface à peindre que le long du manche. La cordelette sert à éliminer l’excès de peinture.
  2. Sur le bois, appliquez la peinture par de longs coups de brosse, sans appuyer, dans le sens des fibres. Imprégnez la brosse de peinture et commencez une seconde section. Lissez le tout par de petits coups de brosse rapides, toujours dans le sens des fibres.
  3. Répétez cette opération sur toute la surface à peindre, en égalisant bien les raccords par de légers petits coups de brosse.
  4. Sur les bords et aux angles externes, laissez la brosse dépasser, pour éviter un empâtement à l’angle. Répétez le processus sur le bord opposé.

Utilisation d’un rouleau

  1. Transvasez un peu de peinture (au préalable filtrée si nécessaire) dans la partie creuse d’un bac plat. Glissez un manchon sur le rouleau.
  2. Passez une brosse sur une largeur de 5,5 cm aux angles entre les murs et le plafond, autour des portes et des fenêtres et au dessus des plinthes.
  3. Imprégnez le manchon de peinture en le plongeant dans la partie creuse du bac, puis faites le rouler sur la partie en pente pour retirer l’excès de peinture.
  4. Commencez par appliquer la peinture par un mouvement régulier de va et-vient diagonal, pour couvrir entièrement la surface jusqu’à ce que le rouleau soit complètement sec.
  5. Imprégnez de nouveau le manchon et couvrez la section suivante. Lissez les raccords des différentes sections par des coups de rouleau parallèles aux angles et aux bords.

Peinture au tompon

  1. Versez un peu de peinture dans le bac réservé à cet usage. Imprégnez le tampon en le faisant rouler d’avant en arrière sur le tambour du bac.
  2. Sur les murs, appliquez la peinture en une série de bandes parallèles. Utilisez un tampon de petite taille ou équipé de roues pour peindre les coins.
  3. Utilisez des petits tampons pour les surfaces étroites (moulures des portes ou petits bois des fenêtres). Appliquez la peinture dans le sens des fibres.
  4. Les tampons pour arêtes servent à peindre les angles intérieurs. Ils sont munis de roulettes qui guident le tampon le long de la surface adjacente.
  5. Il est possible de fixer les grands tampons à une rallonge de façon à couvrir plus facilement les plafonds et les hauts murs.